Comment négocier le prix d’achat d’un bien immobilier 

L’achat d’un bien immobilier est un réel projet de vie qui ne doit pas être pris à la légère. Après avoir trouvé la perle rare, vous devrez conclure l’achat. Au cours de cette étape, pensez à négocier le prix du bien. Vous devez savoir que les maisons anciennes sont les plus impactées par les marges de négociation, qui peuvent aller jusqu’à 50 % du prix de vente. La négociation du prix de vente sera tout à votre avantage, alors que vous sachiez comment vous y prendre.

Définissez votre budget

Il va sans dire que vous devez connaître précisément votre budget disponible avant de procéder à la négociation du prix d’un bien immobilier. La capacité de paiement se calcule en se basant sur plusieurs critères :

  • Pouvoir d’achat
  • Situation professionnelle (contrat ou salaire)
  • Apport personnel
  • Durée de remboursement.

Une fois que vous aurez défini le budget total disponible, vous devrez également anticiper quelques frais, comme ceux du notaire (7 % à 8 % du prix de vente), le coût du déménagement sans oublier le prix des éventuels travaux que nécessitera l’immobilier. Si vous faites appel à une agence, tenez également compte de ses frais.

Les indicateurs à examiner

Avant de négocier le prix de la maison, sachez quelle est la norme de calcul de la surface utilisée par le vendeur : surface habitable, Loi Carrez, SHOB, etc. Certaines de ces normes sont moins restrictives que d’autres.   

A partir du prix au mètre carré, vous serez en mesure de compléter votre propre estimation du bien immobilier en fonction de son état, son ancienneté, ses équipements et son emplacement.

Un détail à ne pas négliger est le délai de mise en vente. Vous devez savoir depuis combien de temps le logement est sur le marché. La négociation sera différente s’il est mis en vente depuis seulement une semaine ou 2 mois. Dans le cas où la période est trop importante, cela indique que la maison est surévaluée. Cela implique que vous pourrez négocier le prix du logement plus efficacement.

Tenez compte des travaux du bien immobilier

Les travaux à entreprendre après la vente sont l’un des principaux arguments à invoquer quand vous souhaitez négocier le prix d’un logement. C’est un détail non négligeable qui incitera le propriétaire à faire baisser son prix de vente, surtout quand les travaux sont à la charge de l’acheteur.

S’il est question d’une maison ancienne, les travaux peuvent porter sur la réhabilitation, le confort ou l’esthétique. Pour vous aider dans les devis, vous pourrez demander des devis auprès de différents professionnels de la construction.

Pour éviter d’oublier certains travaux, référez-vous au dossier de diagnostics techniques (DDT).

Demandez les conseils d’un négociateur immobilier ou d’un agent immobilier

La vente immobilière entre particuliers peut présenter certaines difficultés. Vous pourrez alors recourir à un négociateur immobilier ou tout simplement à un agent immobilier pour vous aider dans votre démarche. L’avis d’un professionnel du marché vous aidera à conclure la transaction avec des valeurs plus cohérentes.

En plus de contribuer à l’évaluation du bien, le professionnel de l’immobilier peut vous fournir des conseils avisés pour assurer votre négociation.